Ananie et Saphira

Actes des apôtres 5, 1-11

Un homme du nom d’Ananie, avec son épouse Saphira, vendit une propriété ; il détourna pour lui une partie du montant de la vente, de connivence avec sa femme, et il apporta le reste pour le déposer aux pieds des Apôtres. Pierre lui dit : « Ananie, comment se fait-il que Satan a envahi ton cœur, pour que tu mentes à l’Esprit, l’Esprit-Saint, et que tu détournes pour toi une partie du montant du domaine ? Tant que tu le possédais, il était bien à toi, et après la vente, tu pouvais disposer de la somme, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi ce projet a-t-il germé dans ton cœur ? Tu n’as pas menti aux hommes, mais à Dieu. » En entendant ces paroles, Ananie tomba, et il expira. Une grande crainte saisit tous ceux qui apprenaient la nouvelle. Les jeunes gens se levèrent, enveloppèrent le corps, et ils l’emportèrent pour l’enterrer. Il se passa environ trois heures, puis sa femme entra sans savoir ce qui était arrivé. Pierre l’interpella : « Dis-moi : le domaine, c’est bien à ce prix-là que vous l’avez cédé ? » Elle dit : « Oui, c’est à ce prix-là. » Pierre reprit : « Pourquoi cet accord entre vous pour mettre à l’épreuve l’Esprit du Seigneur ? Voici que sont à la porte les pas de ceux qui ont enterré ton mari ; ils vont t’emporter ! » Aussitôt, elle tomba à ses pieds, et elle expira. Les jeunes gens, qui rentraient, la trouvèrent morte, et ils l’emportèrent pour l’enterrer auprès de son mari. Une grande crainte saisit toute l’Église et tous ceux qui apprenaient cette nouvelle.

Écouter le texte biblique

De bon cœur

Nous pourrions être étonnés d’une telle radicalité face à un comportement assez commun. Ananie et Saphira ne donnent pas de bon cœur le fruit de leur vente, et pourtant « la multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme »*. Avouons-le, ils nous font un peu pitié ! Et pourtant, ni punition ni malédiction, mais la simple, radicale conséquence d’un cœur double qui se ferme à la vie. Personne ne leur force la main, librement ils rejoignent la communauté des croyants et en adoptent le style de vie radical : vendre tout et tout donner pour que chacun reçoive le nécessaire**.

C’est ce « tout » qui leur fait défaut, qu’ils n’arrivent pas à avaler ! Sont-ils pris par la peur de manquer, dépossédés de leurs biens ? Cela pourrait se comprendre et ce n’est pas cela qui provoque leur mort, mais le mensonge, la duplicité du cœur, le refus finalement de reconnaître humblement leur faiblesse devant les frères. Appelés à être un seul cœur et une seule âme, ils se retranchent au contraire de la communauté tout en donnant l’impression d’en faire partie. Plus encore, ils introduisent en leur couple le poison du mensonge. Ils se coupent de ce lien de la communauté, l’amour fraternel auquel ils sont conviés. Ils vivent ce mouvement tant à contrecœur que leur cœur se retourne contre eux-mêmes et s’arrête de battre. Le souffle de vie se retire. Leur cœur cesse d’être ce canal ouvert, disponible au partage, pulsant la vie dans ce double mouvement : donner-accueillir. 

Danger si nous ne prenons garde au mauvais gras : crise cardiaque de la charité fraternelle ! Libérons nos artères et la vraie vie rythmée par l’amour ne manquera pas de souffle en nous !

* Livre des Actes des Apôtres 4, 32.
** Livre des Actes des Apôtres 4, 34.35.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

L'aumône dans la Bible

Depuis lundi 21 juin, nous méditons les textes bibliques sur le thème de l'aumône avec la Soeur Marie-Théo.

Chaque semaine, nos prédicateurs méditent 3 textes choisis dans la Bible pour vous guider dans votre vie spirituelle et aussi vous permettre de trouver davantage Dieu dans votre vie quotidienne. 

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

16 commentaires

Rédiger un commentaire

« J'y reviens parce que c'est un sujet qui me tient à coeur, c';est le cas de le dire,. Pourquoi le couple se croit il obligé de faire ce qu'il n'a pas envie de faire ? Pour l'image, pardi ! Qui a env... »

Lire la suite

antoinette IDF - 06 juillet 2021 - 19:27

« « Une grande crainte saisit toute l’Eglise,
et tous ceux qui apprenaient cette nouvelle … »

Cette sorte d’avertissement de mort
que Pierre prononce par deux fois
me rappelle avec horreur le... »

Lire la suite

Paul (Belgique) - 06 juillet 2021 - 18:01

«
Prière de Saint Anselme de Canterbury : « Ne me juge pas, ô Dieu de miséricorde »

« Ô Dieu qui scrutes les reins et les cœurs, tu pénètres les secrets de ma pensée. Devant toi est à déc... »

Lire la suite

Partage - 06 juillet 2021 - 17:26

« Oui, ce texte est dérangeant ! ..... Certes, en s'engageant à vivre en Communauté , Ananie et Saphira connaissaient la Règle : "TOUT" mettre en commun et partager selon les besoins de tous. Ceux q... »

Lire la suite

J.C - 06 juillet 2021 - 15:46

« « Ce ne sont pas ceux qui disent Seigneur, Seigneur ! qui rentreront dans les Royaume des Cieux » (Mt 7, 21), Le Seigneur est touché de compassion par la pauvre veuve qui verse deux piécettes da... »

Lire la suite

Suzelle - 06 juillet 2021 - 10:26

« On est dans le gouffre des ténèbres dans ce récit , et comme par hasard
c'est l'argent qui est en cause , or bien après, les croisades on fait l'histoire
celle qui fait des hommes un témoignage... »

Lire la suite

fred - 06 juillet 2021 - 7:01

Téléchargez l'appli Retraite dans la ville et écoutez les méditations en podcasts sur votre smartphone

-0:00