Le désert qu’il se réjouisse

Isaïe 35, 1-10

Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. Dans le séjour où gîtent les chacals, l’herbe deviendra des roseaux et des joncs. Là, il y aura une chaussée, une voie qu’on appellera « la Voie sacrée ». L’homme impur n’y passera pas – il suit sa propre voie – et les insensés ne viendront pas s’y égarer. Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront. Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

Écouter le texte biblique

Joie des pauvres

Voici que le désert lui-même est appelé à se réjouir. Le prophète Isaïe l’invite à exulter de joie parce que le Seigneur vient sauver Israël, son peuple. Les exilés peuvent rentrer dans leur pays après la déportation à Babylone. C’est la création tout entière qui se réjouit des merveilles de Dieu, car Dieu vient lui-même pour nous sauver.

Mais il vient pour nous sauver de quoi au juste ? Avons-nous besoin d’être sauvés et de quel péril ? Nous sommes adultes, indépendants, en bonne santé ou pas… et bien souvent nous nous suffisons à nous-mêmes. Finalement, qu’est-ce qui nous manque ? Nous sommes notre propre référence, autocentrés sur nous-mêmes et sur nos besoins, mais alors pourquoi avons-nous ce sentiment de manque, d’insatisfaction, et parfois de désespoir ? Nous avons tout pour être heureux et quelque chose nous manque ! « Tard je vous ai aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, tard je vous ai aimée. C’est que vous étiez au-dedans de moi, et, moi j’étais en dehors de moi »* Heureux ceux qui découvrent qu’ils ont besoin d’être sauvés !

Seuls ceux qui se sentent seuls, pauvres, ceux qui ont besoin du salut peuvent vraiment découvrir la joie d’être sauvés. Comme le chante le psalmiste : « Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’Esprit généreux me soutienne. »** Nous pouvons traverser la douloureuse épreuve des périodes de désert. Comme saint Augustin, nous pouvons vivre en exil à la périphérie de nous-mêmes. Mais la promesse divine demeure : son Esprit peut changer en lac notre terre brûlante.

*Saint Augustin, Les confessions, livre X, ch. 27.
**Psaume 50, 14.


Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

17 commentaires

Rédiger un commentaire

« Pourquoi Leonard de vinci et Mickael Ange représentent l'homme nu c'est à dire dans ce vêtement aussi désertique que lui-même.
Parce que selon moi, l' homme avant tout c'est l'homme, au-delà de ... »

Lire la suite

Rina - 06 novembre 2020 - 7:36

« Chère Marie-Jeanne,
Je prie à votre intention avec le poème d'Audrey. »

Lire la suite

Esperanza - 05 novembre 2020 - 22:51

« Magnifique ce texte ! Tellement évocateur de l'espérance. Merci, Frère Patrick de faire ressortir toute l'expérience intérieure qu'il suscite »

Lire la suite

Esperanza - 05 novembre 2020 - 22:46

« Grande pensée pour toi Marie Jeanne, tu nous manques, grande sœur !!
Souvent nous cherchons ailleurs, à l'extérieur ce que nous avons déjà en nous.
J'aime beaucoup cette référence à St... »

Lire la suite

monette - 05 novembre 2020 - 17:24

« Merci Kat, de nous donner des nouvelles de Marie-Jeanne.....

A bientôt ,Marie-Jeanne ! .... Reposez-vous et guérissez vite !.... Il en faut (parfois) de la patience !
Nous pensons bien à vous... »

Lire la suite

J.C - 05 novembre 2020 - 16:31

« Merci Kat de donner des nouvelles de Marie Jeanne qui traverse une période douloureuse. Meilleurs souhaits de prompt rétablissement. »

Lire la suite

mahona - 05 novembre 2020 - 14:32

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci ! 

-0:00