Espérance d’un peuple

Baruch 4, 19-24

Allez, mes enfants, allez votre chemin ! Moi, délaissée, je reste solitaire. J’ai quitté la robe de paix, j’ai revêtu le sac du suppliant ; vers l’Éternel je lancerai mon cri, au long de mes jours. Courage, mes enfants, criez vers Dieu ! Il vous arrachera au pouvoir, à la main des ennemis. Car moi, j’ai mis dans l’Éternel mon espérance, pour qu’il vous accorde le salut. Et il m’est venu une joie, de la part du Dieu Saint, en raison de la miséricorde qui bientôt vous sera envoyée par l’Éternel, votre Sauveur. Dans le deuil et les larmes, je vous ai laissés partir ; mais Dieu vous ramènera vers moi, pour toujours, dans la joie et l’allégresse. Comme les voisines de Sion voient maintenant votre captivité, ainsi verront-elles bientôt le salut que Dieu vous accordera, qui viendra vers vous avec grande gloire, dans la splendeur de l’Éternel.

Écouter le texte biblique

La petite espérance

Avec le prophète Baruch, nous voici la bible dans une main et un recueil de poésie dans l’autre. L’espérance d’un peuple, Baruch l’a portée, Charles Péguy l’a célébrée.

« L’espérance voit ce qui n’est pas encore et qui sera… Sur le chemin montant, sablonneux, malaisé. Sur la route montante. Traînée, pendue aux bras de ses grandes sœurs, qui la tiennent par la main, la petite espérance s’avance. Et au milieu de ses grandes sœurs elle a l’air de se laisser traîner. Comme une enfant qui n’aurait pas la force de marcher. Et qu’on traînerait sur cette route malgré elle. Et en réalité c’est elle qui fait marcher les deux autres. Elle qui les entraîne, et qui fait marcher le monde. »* Les deux grandes sœurs de l’espérance, ce sont la foi et la charité. Elles sont nos compagnes sur la route de la vie.

Pour le prophète Baruch, le chemin est balisé par « le deuil et les larmes », « la joie et l’allégresse ». L’un et l’autre, comme un mouvement de balancier, d’un bout à l’autre de la palette des sentiments. Un pas devant l’autre, patiemment. Tout cela nourrit mon espérance.

Ne serait-ce pas cette petite espérance chrétienne qui nous ouvre le chemin « et qui fait marcher le monde » ? Elle m’invite à jeter sur le monde un regard toujours renouvelé.

Ainsi en est-il de Baruch. Son cri s’apparente à celui d’une mère impuissante et démunie ; une mère qui espère et qui sait que Dieu fera grâce à son peuple en le libérant de la domination ennemie, comme autrefois lors de la sortie d’Égypte. C’est aussi le cri de tant de mères aujourd’hui : « Qu’il nous accorde le Salut ! »


*Charles Péguy, Le porche du mystère de la deuxième vertu (1911).


Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

2ème thème biblique - l'Espérance

Depuis le 22 juin, nous méditons les textes bibliques sur le thème de "l'Espérance" avec la soeur Anne-Claire Dangeard.

Chaque semaine, nos prédicateurs méditent 3 textes choisis dans la Bible pour vous guider dans votre vie spirituelle et aussi vous permettre de trouver davantage Dieu dans votre vie quotidienne. 

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

21 commentaires

Rédiger un commentaire

« Bonsoir
C'est toujours édifiant de se laisser enseigner
Très beau commentaire, je vous encourage à continuer
que Dieu vous bénisse et vous garde »

Lire la suite

Renée - 14 juillet 2020 - 1:54

« En lisant les paroles de prophète Baruch, s'est comme une exhortation, comment nous devons comporter dans quelqu'en soit la situation que nous trouvons, nous devons avoir la foi qui donne l'espéranc... »

Lire la suite

Guilène - 29 juin 2020 - 1:39

« Espérer contre toute espérance ...
Merci. »

Lire la suite

fred - 25 juin 2020 - 20:25

« Chère soeur Anne-Claire, merci de venir à nous avec la Bible dans une main et la petite Fille Espérance de l'autre ! Vous nous poussez à aller plus loin, à chercher, à creuser; vous éveillez no... »

Lire la suite

Marie Jeanne - 25 juin 2020 - 19:36

« Merci ma soeur pour ce beau partage. J'ai beaucoup aimé la foi, la charité et l'espérance présentée comme 3 petites soeurs qui se donne la main. Pour une vie pleine et le mieux réussie possible,... »

Lire la suite

Blandine - 24 juin 2020 - 21:22

« Le cri de Baruch comme celui d’une mère impuissante et démunie me parle.... une mère qui espère tous les jours de sa vie et qui sait que Dieu fera grâce... et c’est avec un pas devant l’aut... »

Lire la suite

Elisabeth - 24 juin 2020 - 20:41

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci ! 

-0:00