Gloire à Dieu au plus haut des cieux

Luc 2, 8-20

Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’il aime. » Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Écouter le texte biblique

Gloria in excelsis Deo !

La nuit de Noël, la plupart d’entre nous peuvent chanter ces mots latins à pleine voix. Glo-ooooooo-ria, in excel-siiiiis-Deeeo ! Ces souvenirs de Noël remplissent la mémoire vive de notre cœur. Il ne faut pas avoir un tempérament de chef d’orchestre pour ajouter – par imagination – à notre mélodie des trompettes. 

Nous avons donc reçu le pouvoir de nous associer aux anges dans la liturgie, véritable interface entre la terre et le ciel.

Revenons à notre évangile : la gloire y jaillit de toute part. Comme les apôtres à la Transfiguration, elle enveloppe les bergers de sa lumière. Ceux-ci repartent, glorifient et louent Dieu pour tout ce qu’ils ont entendu et vu, suivant l’annonce qui leur avait été faite. Du côté du ciel, les anges vont poursuivre leur louange jusqu’à la fin des temps.

Nous chantons le Gloria chaque dimanche, sauf pendant l’avent et le carême, pour mieux le redécouvrir à Noël et à Pâques. Ces Gloria nous préparent à la liturgie céleste et éternelle. Au ciel, notre joie sera de contempler la gloire de Dieu et notre chant sera la manière d’y entrer. 

N’attendons pas l’éternité pour chanter la gloire de Dieu. Depuis la nuit de Bethléem, la gloire est descendue du ciel sur la terre en Jésus, vrai Dieu et vrai homme, vrai petit enfant. La gloire qui enveloppait les bergers est aussi la nôtre.

Que notre chant du Gloria prenne sa source dans la contemplation de ce nouveau-né couché dans la mangeoire. Avec les anges, et les bergers, nous sommes en marche vers le ciel. Glo-ooooooo-ria…

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

40 commentaires

Rédiger un commentaire

« Une quiétude dans une région ou des bergers vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. Des gens simples à qui l'ange se rèvèle. Notons tous, que dans cette ... »

Lire la suite

DANIELLE LONGCHAMPS - 04 décembre 2022 - 14:07

« Je m'image à un atelier lecture pour enfant, ou une autre population qui aime le merveilleux en maison retraite par exemple. Avec donc les enfants, j'installe un beau tapis, je place le sapin ou plu... »

Lire la suite

DANIELLE LONGCHAMPS - 26 novembre 2022 - 13:06

« "Les anges interface entre le ciel et la terre..........." messagers de Dieu : cela me va bien Ainsi que tous les saints connus et ceux, reconnus comme saints, mais dont les noms ne sont pas por... »

Lire la suite

mahona - 13 novembre 2022 - 20:27

« A l'intention de kat : moi aussi j'ai trouve très difficiles ces méditations sur le thème de la gloire . ce mot employé si souvent dans certains évangiles reste assez ambiguë. Éclat, révéla... »

Lire la suite

Antoinette idf - 13 novembre 2022 - 15:26

« « Que notre chant du Gloria prenne sa source dans la contemplation de ce nouveau-né couché dans la mangeoire. »
Je n’ai jamais compris, senti, comment d’un nouveau-né couché dans une mange... »

Lire la suite

Isabelle - 13 novembre 2022 - 14:17

« Voici les clés
La marche des anges: un taxi pour Tobrouk.
La belle de Cadix a des yeux de velours mais la belle de Cadix ne veut pas d’un amant…
Et le rossignol voyage en solitaire, de Mexico à... »

Lire la suite

Gérard - 13 novembre 2022 - 8:13

Nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre notre prédication sur internet ! Merci.

-0:00