Joseph et ses frères

Genèse 45, 1-5

Joseph ne put se contenir devant tous les gens de sa suite, et il s’écria : « Faites sortir tout le monde. » Quand il n’y eut plus personne auprès de lui, il se fit reconnaître de ses frères. Il pleura si fort que les Égyptiens l’entendirent, et même la maison de Pharaon. Il dit à ses frères : « Je suis Joseph ! Est-ce que mon père vit encore ? » Mais ses frères étaient incapables de lui répondre, tant ils étaient bouleversés de se trouver en face de lui. Alors Joseph dit à ses frères : « Approchez-vous de moi. » Ils s’approchèrent, et il leur dit : « Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour qu’il soit emmené en Égypte. Mais maintenant ne vous affligez pas, et ne soyez pas tourmentés de m’avoir vendu, car c’est pour vous conserver la vie que Dieu m’a envoyé ici avant vous. »

Écouter le texte biblique

Tout est grâce

Lorsque, après tant d’années de séparation et tant de souffrances subies à cause d’eux, Joseph se retrouve enfin face à ses frères, il est bouleversé, il « ne [peut] se contenir », « il [pleure] si fort » que ses pleurs traversent les murs… Son affection pour ses frères est restée intacte, malgré les si bonnes raisons qu’il aurait de leur en vouloir. Eux, ils ont voulu sa mort puis ont tout fait pour l’éloigner à jamais en le vendant comme esclave à des étrangers, mais, lui, il veut leur vie en sûreté près de lui. C’est son amour, son bonheur de les revoir qui le bouleversent, comme son impatience de savoir si son père est encore en vie. 

Ses frères sont bouleversés, eux aussi, mais pour d’autres raisons, qui les rendent comme pétrifiés : stupéfaction de retrouver là, au sommet de la dignité, celui qu’ils avaient vendu comme esclave, peur surtout de le voir se venger du mal qu’ils lui ont fait, une peur qui ne les quittera pas vraiment puisqu’elle se manifestera encore à la mort de leur père Jacob*. 

Alors que Joseph leur a depuis longtemps pardonné (pas un seul mot de reproche ne sort de sa bouche), ses frères ne parviennent pas à croire en ce pardon. Pourtant ils se sont repentis, remplis de honte pour le mal causé à leur frère comme à leur père. Le sacrifice qu’ils étaient prêts à consentir pour sauver leur plus jeune frère, Benjamin, le montre bien**.

Mais leur faute est si grande, le mal commis leur semble si irréparable qu’ils en sont accablés. Joseph, le fidèle, le cœur pur, leur enseigne un autre chemin, plus haut : il les appelle à remercier Dieu et sa providence. Joseph, le croyant, qui comprend les chemins de Dieu...

Malheur et souffrance sont inexplicables aux yeux des hommes, ne paraissent que négatifs ; seul celui qui voit comme Dieu peut comprendre que tout concourt au bien de qui sait se remettre entre ses mains. « Tout est grâce » : tels sont les derniers mots du jeune prêtre souffre-douleur de ses paroissiens dans Journal d’un curé de campagne de Bernanos. Tels sont ceux qu’avait prononcés avant de mourir Thérèse de l’Enfant Jésus. Si ces mots, dans la nuit, pouvaient devenir nôtres !


* Voir Livre de la Genèse 50, 15 sq.
** Genèse 44, 33.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

26 commentaires

Rédiger un commentaire

« Bonjour ,
deux aspect sont remarquable , l'un le pardon , et donc la réconciliation , deux la prise de conscience avec le pt frère ,des actes commis
pris en otage pour sois disant un vol de "coup... »

Lire la suite

Fred - 22 septembre 2022 - 8:21

« Joseph est quand même bien le digne fils de son pere. Avant de se dévoiler a ses frères, il prend des précautions en les soumettant a une ruse assez élaborée, pour voir s'ils ont réellement cha... »

Lire la suite

Antoinette idf - 21 septembre 2022 - 22:50

« Petit complément de mon commentaire de ce matin.
"C'était un mal pour un bien", c'est Joseph qui le dit à ses frères en Gn 50,20
Exactement : " Le mal que vous aviez dessein de me faire, le dessei... »

Lire la suite

GENEVIEVE - 21 septembre 2022 - 19:05

« On ne peut pas dire que l'amour fraternel lie les frères de Joseph Leur solidarité se construit par la crainte : celle de voir la préférence de leur père à l'égard de Joseph et celle de la pui... »

Lire la suite

mahona - 21 septembre 2022 - 18:02

« Ce jour de Novembre, j'ai mis entre les mains glacées de notre fils, la photo de Thérèse avec sa célèbre citation "Tout est grâce" . Il y avait beaucoup de larmes, d'étreintes et de mots, que l... »

Lire la suite

J.C - 21 septembre 2022 - 16:57

« Ce passage du livre de la Genèse est une relecture du passé. Il concerne Joseph, son père Jacob ainsi que ses onze frères. Il évoque également la présence de Dieu dans la conduite des évèneme... »

Lire la suite

Yvette - 21 septembre 2022 - 15:40

Nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre notre prédication sur internet ! Merci.

-0:00