Non comme esclave mais comme un frère

Philémon 11-18

Cet Onésime (dont le nom signifie « avantageux ») a été, pour toi, inutile à un certain moment, mais il est maintenant bien utile pour toi comme pour moi. Je te le renvoie, lui qui est comme mon cœur. Je l’aurais volontiers gardé auprès de moi, pour qu’il me rende des services en ton nom, à moi qui suis en prison à cause de l’Évangile. Mais je n’ai rien voulu faire sans ton accord, pour que tu accomplisses ce qui est bien, non par contrainte mais volontiers. S’il a été éloigné de toi pendant quelque temps, c’est peut-être pour que tu le retrouves définitivement, non plus comme un esclave, mais, mieux qu’un esclave, comme un frère bien-aimé : il l’est vraiment pour moi, combien plus le sera-t-il pour toi, aussi bien humainement que dans le Seigneur. Si donc tu estimes que je suis en communion avec toi, accueille-le comme si c’était moi. S’il t’a fait du tort ou s’il te doit quelque chose, mets cela sur mon compte.

Écouter le texte biblique

Liberté et fraternité

Nous aurions sans doute aimé une parole forte contre l’esclavage, mais ni saint Paul ni aucun des évangélistes ne remettent en cause celui-ci. Dans cette courte lettre qu’il adresse à son ami Philémon, Paul lui renvoie Onésime, son esclave en fuite et donc en danger au regard de la loi. Mais celui-ci a servi Paul et a été baptisé par lui, et Paul fait appel à la liberté de Philémon pour qu’il l’accueille « comme un frère bien-aimé ».

Il est question ici de la liberté de l’esclave, en rapport avec la loi que Paul continue de respecter, mais ce faisant, il la dépasse. Il ne se situe pas au niveau du permis ou du défendu, du bien ou du mal selon les commandements de la loi ancienne, ni d’un « il faut que » selon une nouvelle morale chrétienne. Paul ne dit pas à Philémon ce qu’il doit faire, mais il lui fait une demande au nom de la charité. Il fait appel à la fois à la liberté de Philémon et à la fraternité nouvelle qui, en Christ, les lie tous les trois. Paul n’impose rien, parce que ni l’amour ni l’amitié n’imposent, mais il sollicite au nom de cet amour qui habite le cœur de Philémon et qui le fait grandir dans la fraternité*.

Oui, Onésime pourrait encore être utile à l’un ou à l’autre et pourquoi pas ? Mais pour le chrétien, un homme ne se réduit jamais à son utilité. Chacun est appelé à entrer dans une relation d’amour, non par obéissance, mais librement, parce qu’il a pressenti l’insondable intensité de l’amour dont il bénéficie. Fils et frères en Christ, tous les hommes sont appelés au salut, c’est-à-dire à trouver, dans la liberté qui leur est donnée avec la vie, leur être véritable.

*Cf. Adrien Candiard, À Philémon. Réflexions sur la liberté chrétienne, Cerf, 2019.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

La Liberté dans la Bible

Jusqu'au 29 janvier, nous méditons les textes de la bible sur le thème de la Liberté avec Catherine Masson, laïque dominicaine

Chaque semaine, nos prédicateurs méditent 3 textes choisis dans la Bible pour vous guider dans votre vie spirituelle et aussi vous permettre de trouver davantage Dieu dans votre vie quotidienne. 

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

13 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci à tous et toutes pour vos commentaires et partages qui témoignent que la Parole de Dieu est une parole vivante. Confions-nous les uns les autres au Seigneur en lui disant : "Me voici, je suis ... »

Lire la suite

Catherine Masson - 30 janvier 2021 - 22:43

« Merci Catherine ,
dans l'unité de l'Esprit Saint ..
Confiance et communion , fait pour bénir :
L'acte de foi
Je crois en toi , Seigneur .
Tu es un seul Dieu ,
mais tu t'es révélé Père , Fils e... »

Lire la suite

fred - 30 janvier 2021 - 20:18

« Merci à Catherine de nous avoir proposé des rextes un peu difficiles d'accès parfois mais qui nous ont poussés à réfléchir sur des thèmes toujours d'actualité : esclavage - liberté - péché... »

Lire la suite

mahona - 30 janvier 2021 - 15:02

« Comme tu m'as longtemps attendu !
Auteur : Bienheureux Henri Suso

O souverain Seigneur !
Avec quelle douceur tu as manifesté en moi ta bonté !
Je n'étais pas encore , et tu m'as donné l'être.
Je... »

Lire la suite

Partage - 30 janvier 2021 - 6:43

« Merci Catherine pour ces belles lectures de la bible, dans l'épître aux Galates St Paul nous dit " tous vous ne faites plus qu'un dans le Christ" et dans Philémon " si tu es en communion avec moi, ... »

Lire la suite

Kat - 29 janvier 2021 - 22:05

« Bonjour Mme Catherine. Quelle belle méditation que vous nous offrez sur la liberté et fraternité avec ces mots de conclusion: " ...entrer dans une relation d'amour...librement, parce qu'il a PRESSE... »

Lire la suite

Jacques (Québec) - 29 janvier 2021 - 20:46

Téléchargez l'appli Retraite dans la ville et écoutez les méditations en podcasts sur votre smartphone

-0:00