Le bon Samaritain

Luc 10, 30-37

Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort.

Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté.

De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté.

Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.

Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” »

Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »

Écouter le texte biblique

En route !

Dans son encyclique Fratelli Tutti, le pape François consacre un chapitre entier à cette parabole du Bon Samaritain. Il précise qu’elle « se présente de telle manière que chacun d’entre nous peut se laisser interpeller par elle »*. Elle est en effet si concrète qu’il ne nous est pas difficile de nous reconnaître dans tel ou tel personnage, et j’ajouterais qu’elle nous montre trois aspects de la miséricorde.

Tout d’abord, nous mettre en route, sans avoir peur de nous diriger vers Jéricho, qui représente le monde et ses dangers. Marcher, non pas préoccupés de nous-mêmes, mais les yeux ouverts sur ce qui nous entoure. Ensuite, il s’agit d’être saisis de compassion, c’est-à-dire de souffrir avec ceux qui souffrent, de pleurer avec ceux qui pleurent**. Enfin, nous approcher de l’autre, être attentifs à ses besoins, lui donner ce que nous sommes et ce que nous avons, trouver les manières les plus adaptées de prendre soin de lui. 

Pour le pape François, ce récit « nous révèle une caractéristique essentielle de l’être humain, si souvent oubliée : nous avons été créés pour une plénitude qui n’est atteinte que dans l’amour »***.

Lorsque nous sommes le prêtre ou le lévite qui passent sans la voir devant la souffrance de leurs frères, ouvre nos yeux, ouvre nos cœurs, Seigneur. Lorsque nous sommes le voyageur blessé qui gémit de douleur dans l’indifférence générale, viens panser nos blessures, Seigneur. 

Mets en nous ta miséricorde, Seigneur, pour que nous sachions donner notre compassion, notre temps et nos soins aux frères et aux sœurs que tu places sur notre chemin. 


* Pape François, Lettre Encyclique Fratelli Tutti, 2020, § 56.
** Lettre aux Romains 12, 15.
*** Fratelli Tutti 68.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

37 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci pour ce bon samaritain, oui c'est a travers le quotidien que je puis être ce samaritain, c'est chaque jour, ce jour que Dieu me donne que quelqu'un a besoin d'une parole, d'un sourire. Un dépa... »

Lire la suite

Marie Ange - 17 septembre 2022 - 20:25

« Bonsoir à tous

Merci à vous frères et sœurs dans l'amour du Chris Jésus, en ce moment je vis quelque chose de tellement douloureux qu'il m'est impossible de le dire avec des mots, ce soir je ten... »

Lire la suite

santal - 16 septembre 2022 - 19:28

« J'ai aussi un souci avec l'ordinateur , enfin j'avais laissé un commentaire pour Marilou et Santal , dans cette approche qui est de dire - suis-je le gardien de mon frère ?
Et bien oui , nous le so... »

Lire la suite

Fred - 13 septembre 2022 - 20:32

« Il y a quelques années, en rentrant de mon cours de stretching à 22h, par un chemin de campagne, j'ai vu un homme allongé sur cette route et son scooter
au fossé, Dieu merci j'ai eu le temps de m'... »

Lire la suite

monette - 13 septembre 2022 - 17:20

« J'ai fait une pause et je lis les commentaires de ce jour, que d'épreuves
Marilou, Santal, Françoise Clémentine, je vous garde dans ma prière soyez en
assurées.
Mes soucis me paraissent bien rid... »

Lire la suite

monette - 13 septembre 2022 - 16:53

« Bonjour à tous

Hier à l'hôpital, j'ai rencontré une malade, elle était très "inquiète car les médecins ne l'ont pas rassuré, elle venait de subir une intervention pas très encourageante. El... »

Lire la suite

santal - 13 septembre 2022 - 10:47

Téléchargez l'appli Retraite dans la ville et écoutez les méditations en podcasts sur votre smartphone

-0:00