Pitié pour Ninive

Jonas 4, 5-11

Jonas sortit de Ninive et s’assit à l’est de la ville. Là, il fit une hutte et s’assit dessous, à l’ombre, pour voir ce qui allait arriver dans la ville. Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin, de pousser au-dessus de Jonas pour donner de l’ombre à sa tête et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur. Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin.

Mais le lendemain, à l’aube, Dieu donna l’ordre à un ver de piquer le ricin, et celui-ci se dessécha.

Au lever du soleil, Dieu donna l’ordre au vent d’est de brûler ; Jonas fut frappé d’insolation. Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta : « Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »

Dieu dit à Jonas : « As-tu vraiment raison de te mettre en colère au sujet de ce ricin ? » Il répondit : « Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère jusqu’à souhaiter la mort. » Le Seigneur répliqua : « Toi, tu as pitié de ce ricin, qui ne t’a coûté aucun travail et que tu n’as pas fait grandir, qui a poussé en une nuit, et en une nuit a disparu. Et moi, comment n’aurais-je pas pitié de Ninive, la grande ville, où, sans compter une foule d’animaux, il y a plus de cent vingt mille êtres humains qui ne distinguent pas encore leur droite de leur gauche ? »

Écouter le texte biblique

Sors de ta hutte

C’est la deuxième fois que Dieu demande à Jonas de parcourir l’immense ville de Ninive pour l’appeler à se convertir. La première fois, le prophète a voulu s’enfuir par la mer, ce qui lui a valu une terrible tempête et trois jours dans le ventre d’un gros poisson. Il s’en est sorti, et cette fois-ci, il a obéi, en annonçant la destruction de la ville. Et contre toute attente, Ninive s’est repentie de sa mauvaise conduite. Jonas en est fort contrarié : au fond, il ne comprend pas que Dieu veuille la conversion des pécheurs. Il sait bien que Dieu est miséricordieux, mais selon lui le pardon a ses limites ! Alors, pour signifier son désaccord, il va s’asseoir à l’écart, en spectateur, seul sous sa hutte. À travers l’épisode du ricin, Dieu cherche à lui faire comprendre que son amour pour ses enfants dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. 

Croire à la miséricorde de Dieu pour nous ou pour les autres n’est jamais simple. Comme Jonas, nous pouvons être tentés de nous dire « un péché pareil, Dieu ne le pardonnera jamais ! » et de nous enfermer dans la hutte de notre culpabilité ou de notre jugement. L’histoire de Jonas nous appelle à changer de regard : rien n’arrête le cœur de Dieu. Il n’attend que notre repentir et notre bonne volonté. 

Comme sainte Thérèse de Lisieux, nous pouvons dire avec humble assurance : « Si j’avais commis tous les crimes possibles, j’aurais toujours la même confiance, je sens que toute cette multitude d’offenses serait comme une goutte d’eau jetée dans un brasier ardent. »* 


* Thérèse de l’Enfant-Jésus, Derniers entretiens, Carnet Jaune, 11 juillet, 6.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

48 commentaires

Rédiger un commentaire

« Seigneur la conversion est un appel régulier de toi, nécessitant des dispositions d esprit de coeur. Donne l ordre à l arbustre, le ricin de pousser au niveau de ma tête pour enlever la mauvaise ... »

Lire la suite

LONGCHAMPS DANIELLE - 07 septembre 2022 - 20:56

« Vos photos sont très belles et parlantes. »

Lire la suite

alex - 06 septembre 2022 - 16:24

« Merci, chère Sœur, pour votre méditation d’hier.
Même si à la fin, je me suis dit que je ne me sentais pas trop concerné…
Je n’ai pas une ville à sauver, moi …

L’Esprit n’a pourtan... »

Lire la suite

Paul (Belgique) - 06 septembre 2022 - 14:31

« Avec Jonas , on, est dans l'A.T.
Dans l'A.T. le peuple choisi par Dieu se pose de nombreuses questions sur Dieu. Des prophètes viennent en parler:
Mais, " Après avoir, à maintes reprises et sous ma... »

Lire la suite

GENEVIEVE - 06 septembre 2022 - 13:32

« Quel plaisir de vous lire Marie-Jeanne ,
Au contraire , partager ce qui est et qui vient du coeur , c'est une sagesse
à transmettre , qu'il nous faut écouter attentivement .
Car cela nous concern... »

Lire la suite

Fred - 06 septembre 2022 - 13:26

« Sors de ta hutte…
Déjà ça nécessite d’en avoir (trouvé) une, de hutte…
Certes les ninivites se sont convertis, par crainte de Dieu, en espérant « conjurer le mauvais sort », et ils ont... »

Lire la suite

Isabelle - 06 septembre 2022 - 12:23

Nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre notre prédication sur internet ! Merci.

-0:00