Amis et plus serviteurs

Jean 15, 12-17

À l’heure de passer de ce monde à son Père, Jésus disait : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Écouter le texte biblique

Intimes de Dieu

Que d’erreurs et de préjugés, si blessants pour nos amis juifs, causés par ces mots de Jésus – « Aimez-vous les uns les autres » – tronqués de leur finale, comme si le christianisme avait inventé l’amour du prochain ! Bien des chrétiens, ignorant la Bible et les enseignements d’Israël transmis dans le Premier Testament*, le croient encore…

Toute la nouveauté du commandement de Jésus est, en réalité, dans cette finale : « comme je vous ai aimés »**. Elle change tout, quand l’on sait jusqu’où est allé l’amour de Jésus pour les hommes : « donner sa vie pour ceux qu’on aime » ! Elle change tout aussi quand l’on sait que ce don de sa vie, Jésus n’a pas attendu le dernier jour pour l’accomplir, lui qui n’a fait que se donner, ne gardant rien pour lui, mais partageant avec ses disciples, leur faisant « connaître (donc à nous aussi aujourd’hui !) tout ce qu’[il] a entendu de [son] Père »*** !

Pourtant, le titre de serviteur est un beau titre ! Souvent attribué aux croyants les plus fidèles, comme les patriarches, Moïse, David (« David, ton serviteur », disons-nous chaque matin dans le Benedictus), il est celui que choisit Marie dans son dialogue avec l’ange, se nommant la « servante du Seigneur », et nous savons bien que nous-mêmes sommes des « serviteurs inutiles » ou quelconques****.

Certes, mais lorsque, au soir de sa vie, Jésus nomme ses disciples ses « amis », il y a plus : il y a cet inouï de l’intimité qu’il veut partager avec eux - et avec nous à leur suite -, cette « surabondance » de grâce dont parle saint Paul et qui est la décision de Jésus de nous faire entrer dans l’intimité de Dieu lui-même, lui qui, dira saint Athanase, « s’est fait homme, pour que nous soyons faits Dieu »*****. Osons-nous y croire et voulons-nous de cette intimité ?


* Voir pour l’amour du prochain Lévitique 19, 18.
** Cf. évangile de Jean 13, 34 et 15, 12.
*** Évangile de Jean 15, 15.
**** Évangile de Luc 17, 10.
***** Athanase d’Alexandrie, Sur l’incarnation du Verbe, 54, 3.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

26 commentaires

Rédiger un commentaire

« Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai ... »

Lire la suite

LONGCHAMPS - 16 juillet 2022 - 21:11

« Avant mon commentaire, une pensée pour Paul (Belgique) qui ne met plus ses commentaires, et je m'inquiète pour sa santé et celle de son épouse, j'espère que ce n'est pas dû à la covid.
La médi... »

Lire la suite

monette - 14 juillet 2022 - 20:13

« Je rajoute encore un mot pour répondre a Mahona . J'aime beaucoup l'émission Oxygène sur Radio ND ( accessible en podcasts). Il y en avait une sur le don, le religieux expliquait que même dans un ... »

Lire la suite

Antoinette idf - 14 juillet 2022 - 16:47

« et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; -et je suis glorifié en eux. Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ... »

Lire la suite

fred - 14 juillet 2022 - 14:36

« Ce passage est le testament de Jésus, il passe le relais a ses amis pour continuer la mission, c'est a dire porter du fruit, a partir de ce qu'il leur a enseigné. Et ce qu'il leur a enseigne, c'est ... »

Lire la suite

Antoinette idf - 14 juillet 2022 - 8:00

« Un véritable ami est forcément un serviteur inutile.
Il ne peut être qu’un serviteur inutile.
Car il ne sert pas/plus il aime, et même dans le besoin il ne cherche pas à être servi, mais il ... »

Lire la suite

Isabelle - 13 juillet 2022 - 20:43

Nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre notre prédication sur internet ! Merci.

-0:00