Abraham ton ami

Daniel 3, 34-40

À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance. Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré. Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers. Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés. Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde. Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous, comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi.

Écouter le texte biblique

Amis pour toujours

« Abraham, ton ami » : quel plus beau titre de gloire pour celui qui est à l’origine de notre foi de croyants ! « Je vous appelle amis », dira bien plus tard Jésus à ses disciples*. 

Cette amitié que Dieu nous offre est le plus beau don qu’il puisse nous faire. S’il en avait formé le projet dès l’origine, comme nous le raconte à sa façon le début de la Genèse, en nous montrant un Dieu en quête de l’homme et déçu devant la trahison de cette amitié offerte (« [Adam], où es-tu ? »**), c’est à Abraham, le père des croyants, et à sa descendance qu’il décida de se lier pour toujours. 

Et pourtant, comment ne pas douter de cette amitié, comment ne pas se croire parfois abandonné ? 

Plus que d’autres, le peuple juif a pu le penser, à travers son histoire souvent si douloureuse, lui qui a failli disparaître durant la Shoah. Et pourtant, il est toujours là et continue à prier et à espérer. 

Notre pauvrette Église, si décriée dans nos pays d’Occident, a perdu puissance et éclat, « à cause de nos péchés », pouvons-nous dire comme le prophète Daniel – et comment, de nos jours, en France, pourrions-nous parler autrement ? -, Mais il est bon que sa seule force soit celle du Christ, Lui dont « [la] puissance s’accomplit dans [notre] faiblesse »***. Comment d’ailleurs Dieu pourrait-il rompre son alliance et oublier sa miséricorde ? Parce qu’il est « Dieu et non pas homme », son amitié nous est assurée pour toujours. Et c’est avec confiance et sûrs de son amour malgré nos péchés, que chaque jour nous pouvons nous unir à la prière de l’offertoire, où sont redites les paroles mêmes de Daniel : « Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi ! »


* Évangile de saint Jean 15, 15. C’est aussi le titre d’un des livres du fr. Timothy Radcliffe, paru en 2000, alors qu’il était maître de l’Ordre des Prêcheurs.
** Livre de la Genèse 3, 9.
*** Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens 12, 9.

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez les dernières méditations du parcours biblique

Voir toutes les méditations

À vous la parole

20 commentaires

Rédiger un commentaire

« « Permettras-Tu que ton Culte périsse,
Ô Dieu Sauveur, ô Fils de l'Éternel ?
Quoi ! désormais l'auguste Sacrifice
N'aura-t-Il plus de Temple ni d’Autel ?

L'Église en deuil, plaintive, dés... »

Lire la suite

Partage - 04 juillet 2022 - 20:26

« Oui, Jacqueline, dans mon diocèse, aujourd'hui, je me sens membre de ce petit peuple, humilié à cause de ses péchés.
Seule, la confiance en Dieu qui ne laisse pas tomber les siens ,m'anime ainsi... »

Lire la suite

brigitte - 04 juillet 2022 - 19:23

« Ce texte fait allusion ,me semble t il , a la deportattion des hebreux a babylone ? C'est impressionant de constater que le peuple juif a ete constament disperse au cours de l'histoire. On est loin de... »

Lire la suite

Antoinette idf - 04 juillet 2022 - 19:09

« Merci Jacqueline pour vos méditations, j'y communie profondément, bon je trouve que les extraits des écritures sont parfois un peu "tiré par les cheveux" mais vos commentaires sont très clairs,
p... »

Lire la suite

Kat - 04 juillet 2022 - 18:49

« J’ai entendu des témoignages de victimes de la Shoah : une femme demandait dans un camp : « Où est ma famille qui a été conduite ici avec moi ? » Et la gardienne lui répondait : « Tu vois la... »

Lire la suite

Yvette - 04 juillet 2022 - 18:14

« Le terme " déicide"" a longtemps été appliqué aux juifs qui avaient mis à mort un autre juif, Jésus. pour ensuite retirer cette accusation. La littérature apprend aussi que l'on a voulu in... »

Lire la suite

mahona - 04 juillet 2022 - 16:53

Nous avons besoin de votre soutien financier pour poursuivre notre prédication sur internet ! Merci.

-0:00