Retour

À vous la parole (17 commentaires)

« Merci Soeur Marie Théo, pour votre méditation et merci frères et soeurs pour vos commentaires.
Cet épisode du boiteux de la Belle Porte, me rappelle un épisode vécu avec ma fille alors âgée de 3 ans dans le métro. Nous étions installées lorsqu'arrive un homme âgé vivant visiblement dans la rue. Il s'assied en face de nous. Au bout d'un moment, nos regards se croisent et j'esquisse un sourire, mais lui semble ailleurs. Quelques instants plus tard, ma fille lâche ma main, se lève et va embrasser la main de l'homme, puis revient.. ( c'était un temps encore sans Covid....) Elle se rassoit et l'homme la regarde et lui sourit et tous deux se sont échangés regards et sourires jusqu'à ce que l'homme soit arrivé à sa destination.
Il y eut un temps d'arrêt dans la rame entre les voyageurs...je crois que nous adultes avons été quelque peu désemparés . Une enfant a su apporter à l'homme l'essentiel dont il avait soif !
Seigneur , ouvre notre coeur! »

Répondre

Brigitte - 04 juillet 2021 - 19:26

« Merci, Brigitte pour la fraîcheur de votre partage !
Comme cela fait du bien. »

Paul (Belgique) - 04 juillet 2021 - 20:53

« Merci... Quelle belle expérience, quelle belle spontanéité... Amour désarmé, sans préjugé, sans défense... Quand on est aimé avec cette liberté, cette respiration large... alors oui il y a un élan naturel vers celui qui vibre au meme diapason.... Puissons nous garder, ou retrouver, cette spontanéité de l'enfant... certes nos gestes seront différents... mais l'amour dépasse frontières et barrières... et ce n'est pas utopie mais simplicité d'un geste, d'une intuition d'un mouvement qui se vit... Témoignage au combien précieux! Merci Brigitte et merci à votre petite!
»

Soeur Marie-Théo - 04 juillet 2021 - 21:02

« Merci Brigitte pour ce beau témoignage, la spontanéité des enfants nous amènent souvent à réfléchir sur notre façon de réagir dans certaines situations dans notre vie, merci kat »

Kat - 04 juillet 2021 - 22:16

«
« Ô Jésus ! Rappelez-moi le nouveau Testament ; rendez-moi heureux par votre Loi. Lis toi-même et sache que tu n'es pas privé de la Présence du Christ. Écoute ce qu'Il dira au moment du jugement : « Ce que vous avez fait à l'un de ces petits, vous me l'avez fait » (Mt 25, 40). Chacun de vous s'attend à recevoir le Christ assis au Ciel : voyez-Le d'abord gisant sous les portiques ; voyez-Le souffrant la faim et le froid ; voyez-Le indigent et étranger. Faites vos aumônes accoutumées et plus encore. Que les bonnes œuvres croissent avec l'instruction. Vous louez Celui qui vous la donne ; montrez que vous en profitez. Ainsi soit-il. »

Saint Augustin d’Hippone (354-430) »

Répondre

Partage - 03 juillet 2021 - 19:34

« L 'aumône pour moi ne correspond pas uniquement a de l l'argent
mais a un sourire , une aide physique une visite c est important tous
ces gestes pour moi essayons de rester attentifs aux autres »

Répondre

Jocelyne CASTETS - 03 juillet 2021 - 16:21

« AIDE -MOI ,

Je t'en prie Père,
quand on me tend la main,
quand on tourne vers moi un regard de tristesse,
quand on m'implore en silence,
quand on crie de douleur à ma porte,
AIDE-MOI
à ne pas fermer les yeux,
à ne pas presser le pas,
à ne pas regarder tout droit devant moi.
AIDE-MOI
à m'approcher
à écouter,
à compatir,
à partager,
à soulager.
AIDE-MOI
à être le prochain
de tous ceux et celles qui s'approchent de moi .

Jean-Yves Garneau

Bon dimanche à tous.
Bien Fraternellement.

J.C
»

Répondre

J.C - 03 juillet 2021 - 14:45

« Merci JC pour l'envoi de ce beau texte qui "tombe à pic" dans mon actualité ! Ne pas fermer les yeux ; ne pas repousser la main tendue : encore faut-il le faire avec bonne volonté ! Cela m'a fait relire la prière de St François d'Assise "là où est la discorde que je mette l'union" Bon dimanche à vous, à tous, dans la paix. »

mahona - 04 juillet 2021 - 14:56

« Chers amis,

je me suis demandé ce qui pouvait apporter à Pierre
une telle confiance dans son geste envers le mendiant.

Je me dis que je n’en suis pas encore là.
Peut-être parce que je confonds encore trop souvent
ma propre force avec celle de l’Amour de Dieu.

Ma confiance en moi … ne vient pas de moi.
Elle vient, je le crois, de la Présence du Fils,
avec moi, avec nous, et entre nous.

La Présence aimante et pardonnante de Jésus
me permet de reconnaître en moi
l’aveuglement de mes illusions et en même temps
le vide et le creux de mes fragilités.

Car c’est dans ce creux que le Fils peut déposer Sa force,
celle de l’Esprit d’Amour et de Pardon..

En découvrant en Sa Présence aimante ma propre fragilité,
je peux alors entrevoir et accueillir fraternellement
la fragilité de celui qui me tend la main.

Le mendiant n'est plus seul. Nous sommes ensemble.
Comme nous le serons à la Résurrection.

Lorsque je dépose mon offrande dans la main
que le pauvre m'a tendue,
le Christ, réellement présent au milieu de chacun de nous,
nous guérit tous les deux.

Bonne Nouvelle, chers amis !
»

Répondre

Paul (Belgique) - 02 juillet 2021 - 20:58

« Chers amis,

Voici le texte des Actes qui m'a soutenu
pour vous proposer ma réflexion d'hier.
Il est à la suite du passage proposé
par notre soeur Marie Théo.

" Hommes d'Israël, pourquoi vous étonner de cela ?
Qu'avez-vous à nous regarder,
comme si c'était par notre propre puissance
ou grâce à notre piété que nous avons fait marcher cet homme ? "
(Actes, 3,12)

Oui, dans tout ce que nous faisons,
Dieu est avec chacun de nous.
N'allons pas trop le chercher dans nos propres forces.
le Père nous donnera tout ce dont nous avons besoin aujourd'hui.
Tournons-nous vers Lui.

Bonne journée, chers amis, vraiment. »

Paul (Belgique) - 03 juillet 2021 - 8:04

« Ainsi comme vous avez reçu le Seigneur Jésus -Christ , marchez en lui , tant enracinés et fondés en lui , et affermis par la foi , d'après les instructions qui vous ont été données et abondez en actions de grâces .
Merci sr Marie -Théo .
La foi est un don , avoir le Christ , c'est aussi savoir donner Jésus , la bonne
nouvelle , c'est aussi que par amour de Dieu , rien n'est impossible .
Va ta foi t'a sauvé , reste que c'est celui qui fait l'aumône qui nous offre
aussi de faire les œuvres de Jésus .
Qui va alors en grandissant ....
Coucou Marie-Jeanne , oui je continue de prier pour vous , mais aussi pour
ceux qui me le demandent , comme le pape François le demande d'ailleurs souvent , car c'est le lien qui donne au Seigneur , de faire Un .
Dans l'amour des uns des autres .
La Parole de Dieu est vivante , elle fortifie , et donne aussi de fortifier
les estropiés de l'âme du corps et de l'Esprit , restez fidèle à la communion
Jésus veut la miséricorde et non le sacrifice
mais ce fameux suis-moi , reste pour nous tous , un appel au noce de l'Agneau. Les invités sont nombreux , parfois absents !
et je pense qu' on peut parfois aimer des personnes en bonne santé , mais
qu'il faut se souvenir que Jésus est venu pour les malades , les pécheurs
Faire pour d'autres ce que Jésus à fait pour nous tous . Montrer l'amour de Dieu , posons-nous la question , est-ce la faveur des hommes ou de Dieu que nous cherchons . César et Dieu , choisir, pensez à la fin de César .
»

Répondre

fred - 02 juillet 2021 - 15:56

« Merci chère Fred, pour ta fidélité et ton courage.
ci-joint ce poème qui me va comme un gant !
Je sais que tu as mille et une raisons de désespérer,
Mais je voudrais te crier qu'il y a aussi mille et une autres raisons d'espérer !
Ne laisse pas gagner ton cœur par les marées noires des mauvaises nouvelles,
Pour changer le monde, il faut d'abord changer ton regard.
Regarde et cueille chaque jour, autour de toi, au creux du quotidien,
Ces mille et une fleurs d'espérance :
Celles qui poussent au milieu des plus sinistres tours de béton,
Des plus monotones lieux de transport ou de travail,
De la plus froide chambre d'hôpital,
De la plus humble décision, personnelle ou collective, pour la justice.
Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes
Qui ne font pas « la une » des journaux, mais qui inventent, jour après jour,
De nouvelles manières de vivre, de partager, d'espérer,
Et qui manifestent que le Royaume de Dieu est à la portée de la main.
Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes
Qui, au lieu de crier que Dieu est aveugle, lui prêtent leurs yeux ;
Qui, au lieu de crier que Dieu est manchot, lui prêtent leurs mains ;
Qui, au lieu de crier que Dieu est muet, lui prêtent leurs voix.
Regarde et entends,
Car le monde actuel a besoin de retrouver ce « regard du cœur »,
Et de cueillir ces fleurs de l'espérance
Pour mieux respirer et pour mieux vivre.
Jeannette, Petite Sœur de l'Assomption,
à partir d'une prière de St François d'Assise
Bise, bonne nuit à tous, es ! »

Marie Jeanne - 02 juillet 2021 - 22:19

« La prière de Jeannette, cette petite Soeur de l'Assomption, que Marie-Jeanne, partage, est vraiment belle. Elle est , comme l'écho, de celle de Mère Thérésa de Calcutta, qui offre tout au Seigneur ( mains, pieds, voix ..... et le plus beau : son coeur ) en se mettant au service de tous les laissés-pour-compte de Calcuta.

Pour Marie-Jeanne et pour Fred,

L'hiver à froid,
Aussi, quelquefois, mon coeur, mon corps, mon âme ont froid. Mes yeux, mes jambes me trahissent. Alors quand tout cela me désespère, je me souviens du passé et je pense à ce qui est à venir.

Si je regarde derrière, je dis : Merci pour la vie , Merci pour ses joies qui fortifient , Merci pour ses peines qui enrichissent , Merci pour l'Amour rencontré et partagé. Merci pour nos filles et nos garçons, qui avec leur sourire, nous apportent la force de regarder l'avenir.

Si je regarde devant, je dis à tous, enfants, amis soignants , Pardon pour tous mes manques, mais aussi de m'aider à accepter que l'âge fragilise, mon corps, mon coeur, mon âme , Merci de m'aider à aimer encore, à sourire encore .....
Ce que je vous demande là, C'est un peu mon passeport pour l'éternité .
Père Guy Gilbert (Réussis ta vie)
Bon dimanche à Toutes et tous,

J.C




»

J.C - 03 juillet 2021 - 15:32

«
Merci soeur Marie Théo, vos méditations me relèvent, j'ai tant de mal à participer.
Chère J.C, chère Fred, merci à vous aussi pour votre amitié. Merci à vous Paul pour vos commentaires et votre fidélité.
« Cet Amour qui nous habite, cet Amour qui éclate en nous, est-ce qu'il ne va pas nous modeler ? Seigneur, Seigneur, au moins que cette écorce qui me couvre ne Vous soit pas un barrage. Passez. Mes yeux, mes mains, ma bouche sont à Vous. Cette femme si triste en face de moi : voici ma bouche pour que Vous lui souriiez. Cet enfant presque gris tant il est pâle, voici mes yeux pour que Vous le regardiez. Cet homme si las, si las, voici mon corps pour que Vous lui laissiez ma place, voici ma voix pour que Vous lui disiez tout doucement : « Asseyez-vous ». Ce garçon si fat, si bête, si dur, voici mon cœur pour que Vous l'aimiez avec, plus fort qu'il ne l'a jamais été...
Là où il n'y a pas d'amour, aimez et vous recueillerez l'Amour. Ainsi soit-il. »

Madeleine Delbrêl (1904-1964)
»

Marie Jeanne - 03 juillet 2021 - 17:58

« Merci Marie-jeanne pour cette belle prière de Madeleine Delbrel... Bon dimanche à tous, Kathy »

Kat - 03 juillet 2021 - 22:08

« Bondir, donner, faire vivre ... Je suis pleine de reconnaissance pour les nombreuses personnes qui m'ont fait vivre ...
Que de toutes mes rencontres, la personne rencontrée en sorte plus apte à vivre, plus elle-même C'est ma prière ...
»

Répondre

MARIE THERESE COURCOUL - 02 juillet 2021 - 12:16

« faire l'aumône, de façon claire, nous au secours catholique nous sommes confrontés tous les jours à des demandes d'aide, mais faut il seulement donner des chèques repas, ou faut il proposer autre chose. nous imaginons d'autre forme. les Apôtres ont le bon geste, avant de donner de l'argent, ils relèvent le paralytique. notre aide n'irait elle pas à aider les personnes à se reconstruire. merci pour votre méditation éclairante. »

Répondre

secours catholique - 02 juillet 2021 - 9:26

-0:00