Retour

À vous la parole (27 commentaires)

« Merci ,
à tous , qu'est ce que je retiendrai de tout les partages .
Tant de témoignage , de pourquoi , de ceci , et de cela .
Cherchant tous la présence de Dieu au travers des évangiles
Finalement chacun se faisant interprète de Dieu .
Session qui nous met en situation de ruminer La Parole.
Ce ne sont pas les diverses espèces de fruits qui nourrissent
l'homme , mais Ta Parole qui conserve ceux qui croient en Toi .
A mettre dans nos bulles imposées pour nous protéger de ce
virus que nous avons tous en commun , celui qui fait mourir
celui du monde , or Dieu nous propose la vie ou la mort .
CHOISIS DONC LA VIE;
Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu;…

Is : 49 . 25.
Tes enfants , c'est moi qui les sauverai ...

Maintenant ils savent tous ce qu'ils font ...Non ce n'est pas en vain que vous avez travaillez ...ni usés , car c'est Dieu qui est et s'est fait Verbe fait chair.
Jean 6, 45, ils seront tous enseignés de Dieu ...



»

Répondre

fred - 03 août 2020 - 7:38

« PS:
pour tous ,
allez voir sur youtube:
La bénédiction France 100 églises chantent une bénédiction sur les
habitants (The Blessing) .
»

fred - 05 août 2020 - 9:19

« Désolée de ces redites, fausse manoeuvre de ma part, ce n'est pas pour occuper le terrain ! »

Répondre

antoinette IDF - 01 août 2020 - 17:36

«
Bonjour Esperanza, oui, je me souviens que vous aviez déjà évoqué ce fondateur du soufisme et son martyre. Cela vous tient donc beaucoup à coeur. Si je peux ajouter mon grain de sel ? Vous rappelez vous la chanson de Brassens "Les braves gens n'aiment pas /que l'on suivre une autre route qu'eux...". Bien oui, se démarquer est toujours risqué, parce que le dissident menace l'unité du groupe. C'est bien ce qui est arrivé à Jésus, et au cours des siècles, à nombre de gens qui ne pensaient/ne se conduisaient pas comme les autres. C'est un réflexe animal, malheur à celui qui est différent , à ceux qui se dissocient de la majorité ! Je pense par exemple aux persécutions envers les protestants, au nom de l'interêt supérieur de la nation. Conduite fondée sur la peur, faire bloc est rassurant.
Cela, c'est le plus commun. Maintenant, il y a aussi des gens qui font le mal en sachant ce qu'ils font, ressentiment, vengeance. Ce sont les plus dangereux. (crimes "à froid"). Mais même ceux là, en causant du malheur, à eux ou aux autres, ont le sentiment de servir une juste cause (la leur) : attentats suicides, vendettas...En tout cas, à la racine, il y a toujours le manque d'amour, celui qui sert la vie. »

Répondre

antoinette IDF - 01 août 2020 - 17:33

« Merci Antoinette IDF de me faire bénéficier (de nous faire bénéficier souvent) de vos réflexions judicieuses qui portent à la réflexion.
Je vous retrouverai avec plaisir dans un mois et vous reste unie par le coeur et la prière dans notre recherche. »

Esperanza - 02 août 2020 - 20:13

« Merci, cher Frère Patrick, de nous avoir accompagnés avec conviction et chaleur durant cette session centrée sur l'essentiel : l'Amour.

Nous ne savons pas aimer, certes. Nous péchons par faiblesse. Il m'est impossible de comprendre que l'on puisse vraiment connaître le Christ (non pas d'une petite connaissance superficielle) et ne pas désirer avoir part au salut. L'aspiration vers le Vrai, le Beau, le Bien est tellement fondamentale en tout être humain. Elle est inscrite en lettres indélébiles en nos coeurs. Le Christ en croix a demandé le pardon pour "les méchants" : "ILS NE SAVENT PAS CE QU' ILS FONT". Je pense particulièrement à des Hitler, des Staline. Bien sûr que je n'ai pas l'intention de les excuser, loin de là. Je ne connais pas leur histoire et ce n'est pas moi qui ai dit : "Ils ne savent pas ce qu'ils font".

Merci pour votre attention. Je serai heureuse de vous retrouver dans un mois. »

Répondre

Esperanza - 01 août 2020 - 15:26

« Je continue car cette question me poursuit : je pense à Al-Hallaj, fondateur du soufisme, branche mystique de l'Islam et condamné par sa hiérarchie. Pendant son supplice, il s'adresse à Dieu : "Si tu leur avais révélé ce que tu m'as révélé, ils ne serait pas en train de me crucifier". Un reproche à Dieu ? Peut-être. En tous cas, une question qui est mienne. Jusqu'à la fin de mes jours, je crois que je poserai à Dieu de douloureux "pourquoi".

J'ai atteint un âge où l'on se répète facilement et depuis le temps où je suis inscrite à ce site, j'ai certainement évoqué Al-Hallaj. Pas tout récemment me semble-t-il ... »

Esperanza - 01 août 2020 - 16:01

« Bonjour Esperanza, oui, je me souviens que vous aviez déjà évoqué ce fondateur du soufisme et son martyre. Cela vous tient donc beaucoup à coeur. Si je peux ajouter mon grain de sel ? Vous rappelez vous la chanson de Brassens "Les braves gens n'aiment pas /que l'on suivre une autre route qu'eux...". Bien oui, se démarquer est toujours risqué, parce que le dissident menace l'unité du groupe. C'est bien ce qui est arrivé à Jésus, et au cours des siècles, à nombre de gens qui ne pensaient/ne se conduisaient pas comme les autres. C'est un réflexe animal, malheur à celui qui est différent , à ceux qui se dissocient de la majorité ! Je pense par exemple aux persécutions envers les protestants, au nom de l'interêt supérieur de la nation. Conduite fondée sur la peur, faire bloc est rassurant.
Cela, c'est le plus commun. Maintenant, il y a aussi des gens qui font le mal en sachant ce qu'ils font, ressentiment, vengeance. Ce sont les plus dangereux. (crimes "à froid"). Mais même ceux là, en causant du malheur, à eux ou aux autres, ont le sentiment de servir une juste cause (la leur) : attentats suicides, vendettas...En tout cas, à la racine, il y a toujours le manque d'amour, celui qui sert la vie.
»

antoinette IDF - 01 août 2020 - 17:31

« Bonjour Esperanza, oui, je me souviens que vous aviez déjà évoqué ce fondateur du soufisme et son martyre. Cela vous tient donc beaucoup à coeur. Si je peux ajouter mon grain de sel ? Vous rappelez vous la chanson de Brassens "Les braves gens n'aiment pas /que l'on suivre une autre route qu'eux...". Bien oui, se démarquer est toujours risqué, parce que le dissident menace l'unité du groupe. C'est bien ce qui est arrivé à Jésus, et au cours des siècles, à nombre de gens qui ne pensaient/ne se conduisaient pas comme les autres. C'est un réflexe animal, malheur à celui qui est différent , à ceux qui se dissocient de la majorité ! Je pense par exemple aux persécutions envers les protestants, au nom de l'interêt supérieur de la nation. Conduite fondée sur la peur, faire bloc est rassurant.
Cela, c'est le plus commun. Maintenant, il y a aussi des gens qui font le mal en sachant ce qu'ils font, ressentiment, vengeance. Ce sont les plus dangereux. (crimes "à froid"). Mais même ceux là, en causant du malheur, à eux ou aux autres, ont le sentiment de servir une juste cause (la leur) : attentats suicides, vendettas...En tout cas, à la racine, il y a toujours le manque d'amour, celui qui sert la vie.
»

antoinette IDF - 01 août 2020 - 17:32

« Esperanza, en relisant la biographie de Al-Hallaj, je ne comprends pas ses paroles comme un reproche à Dieu mais comme une certaine compréhension de ses accusateurs, qui ne connaissait pas le Père intimement, qui restait au niveau de la loi...ces mêmes paroles Jésus les a dit autrement : Père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font... Mais pour moi aussi, mon éternelle question depuis longtemps est : pourquoi Seigneur tu te fais connaître intimement à certains et pas à d'autres( à moi)?en toute amitié, kat »

Kat - 04 août 2020 - 14:45

« Oui, ce qui compte, ce n'est pas ce que je fais, mais la manière dont je le fais, c'est à dire dans quel esprit ? C'est rassurant de croire qu'il suffit que je fasse ce que je peux, quand je peux, même si c'est très peu ("un simple verre d'eau , donné avec amour"). Parce que moi, donner toute ma vie, ça me fait peur. Je tiens à me préserver un peu ! les discours sont faciles, mais aimer en actes et en vérité, c'est une autre paire de manches !
Dans d'autres passages, Jésus est radical ("celui qui préfère sa famille à moi ne peut pas être mon disciple"). Mais c'est parce qu'on ne peut pas suivre deux directions à la fois. Le choix oriente et ordonne ma vie, il n'exclut pas le reste. Il vaut mieux que je sois réaliste, m'exerçant à aimer dans mon quotidien. Il y a bien suffisamment d'occasions à ma portée. »

Répondre

antoinette IDF - 01 août 2020 - 10:52

« Quelle sagesse Antoinette... je fais mien ton commentaire, merci, bon dimanche, kat »

Kat - 01 août 2020 - 14:46

« Quel bon choix que de clore cette cession des "Lumières" par ce chapitre de St Jean. Merci à vous, frères dominicains, de nous avoir éclairé si patiemment et avec amour sur les 3 vertus théologales. Merci aux lecteurs qui ont su animer les Evangiles. Merci aussi à vous qui avez déposé vos réflexions enrichissantes sur la toile. J'ai hâte de vous retrouver.

Que notre Dieu d'amour nous accompagne dans nos actes afin que nous puissions lui rendre hommage en donnant à nos frères une infime partie de ce qu'il nous donne. En union de prières avec vous.
Bonnes vacances et à bientôt. »

Répondre

Marilou - 31 juillet 2020 - 23:56

« Merci à toute l'équipe, chaque jour vous avez, par l'évangile, vos réflexions et commentaires, nourris notre quotidien, merci d'avoir terminé avec St Jean ch1... nos réflexions et prières vont se poursuivrent en union avec vous tous, qui avez complétés les méditations du Père, merci, amicalement kat »

Répondre

Kat - 31 juillet 2020 - 22:12

« Dieu est amour, c'est par amour que nous avons été créés. Nous sommes tous ses enfants sans aucune distinction de race, de religion... hommes créés à son image. Créés par amour, créés pour aimer.
Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous dit Jean.
Frère Patrick-Dominique, votre méditation nous ouvre l'esprit, élargit notre regard sur le monde, sur tous les hommes, quels qu'ils soient, nous permet de nous voir nous-mêmes tels que nous sommes, ni meilleurs, ni pires que les autres. Dieu nous aime tous et nous veut tous, Il ne veut qu'aucun de ses enfants soit perdu. Il nous a créés libres. Nous chrétiens qui croyons en son amour, sommes-nous des 'signes' pour nos frères, savons-nous reconnaître notre petitesse devant la grandeur, l'amour infini de Dieu ? de son immense miséricorde ?
Le fond de notre vie est d'accueillir l'amour de Dieu, du Christ, de l'Esprit Saint.Tout ne jaillit-il pas d'une telle confiance ? "Frère Roger de Taizé".
Merci cher frère pour tout ce temps que vous nous avez consacré, pour vos profondes et claires méditations. Que Dieu vous bénisse et vous garde !

Merci à tous, bonnes vacances. Union de prière, toujours ! »

Répondre

Marie Jeanne - 31 juillet 2020 - 21:15

« merci beaucoup frère Patrick c'est extraordinaire cette méditation. L'amour de Dieu n'a pas de limite, il veut embrasser tous les hommes de tous les lieux et de tout les temps. Merci Seigneur de m'aimer tel que je suis! C'est à moi de faire des efforts pour sortir à le ténèbres pour entrer dans la lumière qui est le Christ Jésus. Jésus a déjà payé mes dettes que je n'aurais jamais pu rembourser. Seigneur donne moi la force de m'abandonner totalement à toi comme l'argile dans les mains du portier. »

Répondre

Guilène - 31 juillet 2020 - 20:17

« Merci frère Patrick-Dominique pour vos méditations. Vous avez reçu le gros lot puisque votre thème était l'amour. Je retiendrai un mot " merveilles" utilisé par le père Lataste qui était aussi aumônier de prison.Que l'Amour ouvre nos prisons afin que nous puissions chanter les merveilles du Magnificat! »

Répondre

Joseph - 31 juillet 2020 - 19:24

« Cher Frère Patrick-Dominique, Merci !!!

Quelle Joie de lire votre méditation ! ..... Quelle Joie de se savoir tellement aimer de Dieu , sans restriction pour ceux qui croient et pour tous les autres. Ceux qui n'ont jamais entendu parler de Dieu ; et ils sont nombreux aujourd'hui, même autour de nous ....Sans Baptême, sans éducation religieuse, comment croire ?..... Enfin, ceux qui voudraient croire, qui cherchent (sans doute) et n'y arriveront jamais, dans une société qui efface Dieu ! .....Malgré notre ignorance, nos manques, nos vies sans relief, faites de si petites choses, "Dieu est Amour" et pour Lui, seul l'Amour est essentiel dans une vie, même les actes les plus humbles.....("un verre d'eau donné avec amour") . Le reste a bien peu d'importance ! Dieu ne regarde que ça : l'Amour ! que nous aurons porté en nous, donné autour de nous ..... "Ce que vous avez fait au plus petit de vos frères, c'est à Moi, que vous l'avez fait "!....Pour Guy Gilbert (prêtre des loubards) ces trois mots "Dieu est Amour" ont décidé de sa Vocation parmi les plus petits, les sans repères . Alors, n'attendons plus, Le Seigneur compte sur nous pour répandre son "Amour" dans le monde .
"Aujourd'hui, ne fermons pas notre coeur, mais écoutons la Voix du Seigneur" !
Bonnes Vacances à tous et à très bientôt !

J.C

»

Répondre

J.C - 31 juillet 2020 - 17:45

« Ce qui m'interesse, c'est ce rapprochement entre la charité et la grâce. Je crois me rappeler d'ailleurs que c'est le même mot : caritas, en latin, a donné grâce en français populaire, et charité est le mot savant forgé après coup.
Donc charité et grâce, c'est la m^me chose. Mais il y a plusieurs sens au mot grâce : rendre grâce (reconnaissance), faire grâce (compassion), avoir la grâce (chance), être dans la grâce (inspiration), à la grâce de Dieu (confiance)...
Le point commun semble être l'état de réceptivité à la bonté de Dieu, qui m'incite à être bon moi aussi envers mes semblables et envers moi m^me .
J'ai lu qu'en vivant avec quelqu'un, on finissait par lui ressembler un peu. Si je crois au don de Dieu à tout homme, est ce que je peux faire moins que de le manifester à tout homme ? Là, nous revenons à la charité : agir envers autrui selon ses besoins, non selon ses mérites, ou ce qu'il peut me rendre en retour, ou pour mon image de moi, mais bien gratuitement, pour l'amour de Dieu.
C'est bien ce que Jésus a manifesté, "en actes et en vérité". Mais bon, il avait l'esprit de Dieu tout le temps en lui. Moi, je dois demander à recevoir cette grâce de l'esprit saint... »

Répondre

antoinette IDF - 31 juillet 2020 - 16:53

« Merci frères et sœurs dominicains qui nous avez proposé ce parcours de retraite. Merci pour le choix des textes, les méditations qui nous ouvrent des horizons ou nous aident à clarifier en nous tant notre regard que notre pratique chrétienne. Un grand merci aussi à vous tous qui mettez des commentaires et permettez d’aller plus loin ou de trouver des regards communs. C´Est vraiment pour moi un moment très riche. Bonne coupure à chacun. Udp »

Répondre

MB - 31 juillet 2020 - 15:32

« merci merci beaucoup frère Patrick Dominique merci a toute l équipe francine »

Répondre

FRANCINE GOMBART - 31 juillet 2020 - 15:09

« Merci aux Frères et Soeurs Dominicains d'avoir proposé et nous avoir accompagnés dans les méditations sur les 3 vertus théologales : la foi qui résiste à la raison ; l'espérance qui nous aide à tenir même dans les moments sombres ; la charité pour permettre à mes semblables de m'accepter telle que je suis. Le plaidoyer pour l'amour de Dieu offert à tous se manifeste aussi à travers le sentiment de réconciliation qui, selon le St curé d'Ars "agit comme un torrent débordé qui emporte tout sur son passage". St Paul (je crois) place la charité au-dessus des autres vertus mais peut-on être charitable sans un peu d'affection, de sympathie pour autrui ? La charité qui s'exercerait comme un devoir ne devrait pas porter ce nom. A tous/toutes bel été dans la sérénité et la compagnie de textes vivifiants. »

Répondre

mahona - 31 juillet 2020 - 11:51

« Oui, l'amour peut tout ,nous avons a le comprendre et a creuser ,cet immense amour nous pose question.
Dieu regarde le coeur , les actes gratuit , l humilité , l effacement , l’abandon, a cet amour que Dieu nous veut ! »

Répondre

nadine - 31 juillet 2020 - 8:34

« Bonjour et Merci Merci frère Patrick-Dominique, pour ce beau texte et cette très belle méditation. Patrick-Dominique, pour ce beau texte et cette très belle méditation.
Je vais à mon tour l’imprimer pour la relire, la méditer, et la diffuser . Très éclairante et vraie ...
Cet Amour de Dieu incroyable ne peut que nous étonner , et nous mettre à genoux.
Merci beaucoup Frère Patrick-Dominique. »

Répondre

Elido - 31 juillet 2020 - 7:29

« Merci fr Patrick-Dominique ,
accepter la grâce de Dieu; c'est entrer dans la gloire de Dieu.
Dieu humanise tout ce qui est déshumanisé .
Le libre arbitre donc est propre à tout un chacun . La Pentecôte
me rappelle que chacun entendait parler dans sa propre , langue !
pour ensuite devenir "Pain d'hospitalité .
Prends Seigneur, et reçois
toute ma liberté,
ma mémoire, mon intelligence
et toute ma volonté.
Tout ce que j’ai et tout ce que je possède.
C’est toi qui m’as tout donné, à toi, Seigneur, je le rends.
Tout est à toi, disposes-en selon ton entière volonté.
Donne-moi seulement de t’aimer
et donne-moi ta grâce, elle seule me suffit.”
Magnifique prière de st Ignace de Loyola ,
Ainsi nous pouvons aussi nous rappeler cette question de Jésus :
Et pour vous , qui dites-vous que je suis ?
C'est dire :Ta miséricorde leur vint en aide et les guérit.Si pas
non Dieu n'a pas crée l'homme pour son néant , mais par amour de l'amour
Il s'est fait Verbe fait chair , à nous de recevoir et de donner , l'amour de Dieu , en actes et en vérité tout simplement .
»

Répondre

fred - 31 juillet 2020 - 6:58

« Merci frère Patrick-Dominique, pour ce beau texte et cette très belle méditation. Je l'imprime pour pouvoir les lire et relire, pour ne jamais oublier que Dieu est amour et que c'est à nous de le recevoir et de l'appliquer dans notre vie quotidienne.
Il me semble que vous dites que cet amour n'est pas seulement pour les chrétiens, mais pour tous ceux qui aiment leur prochain, même s'il ne croient pas en Dieu. Cette pensée me rassure pour tous ceux autour de moi- ma famille en particulier, qui ne croient plus ni à la religion chrétienne, ni même en Dieu
Dieu vous bénisse.


»

Répondre

Magali - 31 juillet 2020 - 5:43

« Merci pour cette réponse éclairante que je partage tout à fait et qui résume très bien le commentaire . »

Elido - 31 juillet 2020 - 7:20

-0:00