Retour

À vous la parole (22 commentaires)

« Merci frère Patrick-Dominique pour ce beau message d'amour. J'ai fait des recherches sur le net, et j'ai pu lire tout le travail et l'abnégation du bienheureux frère Lastasse avec ces prisonnières que les gens disaient "perdues". Je pleure pour toutes ces personnes tourmentées car ce problème perdure toujours. Mais aussi comment ne pas comprendre les victimes qui elles aussi sont affligées ? Alors je ne peux que tendre la main aux deux personnes, "bourreau" et "victime". Qui suis-je pour juger ?
Comme vous l'avez dit dans une de vos méditations, nous ne partirons qu'avec l'amour pour tout bagage. Nous n'aurons que le Père et le Fils assis à sa droite, pour seuls juges.

Je vous admire et je loue le Seigneur de vous avoir envoyé dans les prisons pour apporter l'espérance et l'amour inconditionnel du Christ.

Je voudrais peut-être recommander d'écouter les paroles de la chanson "L'Auvergnats" de Paul Brassens qui sont très belles et parlent de partage.

Bonne soirée à tous et à toutes. En union de prières avec vous.

Ps. Merci pour les commentaires laisser sur ma grand-mère. Cela m'a fait chaud au coeur. Même absente son souvenir suscite toujours l'amour. Merciiii. »

Répondre

Marilou - 30 juillet 2020 - 22:14

« A l'intention d'Esperanza : je comprends votre étonnement a propos de la citation de Jean Vanier, . J'ai moi aussi eu envie de m'exprimer sur ce sujet , et j'ai répondu à "prisonnier"qui faisait allusion au fait que nombre d'abus avaient été couverts par l'Eglise .
A cette occasion, j'ai cherché aussi remonter à l'origine de l'expression "le manteau de la charité", si ça vous interesse. »

Répondre

antoinette IDF - 30 juillet 2020 - 18:49

« Esperanza,
J'ai cru comprendre que ton enfance au niveau de l'éducation religieuse, ressemblait fort au mien...
J'ai été émerveillée en écoutant l'homélie de Monseigneur Dupuis pendant l'eucharistie en direct de Lourdes, ce matin à 10h, quelle merveille, quelle joie de l'entendre, la génération d'aujourd'hui à bien de la chance d'avoir des pasteurs pareils... Si tu as le temps et l'occasion, prend la messe de ce jeudi 30 sur YouTube en différé... J'ai recommencé les "minutes étoilées" de Latteure sur Zundel, amitié kat »

Répondre

Kat - 30 juillet 2020 - 14:10

« Oui, Kat, notre éducation chrétienne a des points communs. Merci à Jean XXIII qui a commencé à jeter un pavé dans la mare stagnante de nos conceptions religieuses.

Merci de m'avoir signalé l'homélie de Mgr Dupuy. Un langage dynamique tourné vers l'espérance (la déculpabilisation s'en suivait) et qui tendait à opérer un redressement fondamental, lequel ne sera jamais superflu ; "ça tombait bien" : j'avais toujours à l'arrière-plan de mes pensées M. Zundel et Jean Vanier. Je venais de répondre à "Partage" (17h58).
Puisse cette homélie retentir dans nos coeurs et dans celui de tous ceux l'ont écoutée !

Très amicalement.

»

Esperanza - 30 juillet 2020 - 18:55

« Frère Patrick Dominique,
Je voudrais vous dire un grand merci, votre méditation de la Parole colle vraiment au quotidien, combien de fois pourrions nous pas, nous écrier
" aujourd'hui j'ai vu les merveilles de Dieu," que ce soit dans la famille, dans le voisinage, pdt les courses au magasin, etc. Par votre méditation vous nous aider à ouvrir les yeux du cœur à chaque instant, oui un tout grand merci, kat »

Répondre

Kat - 30 juillet 2020 - 7:42

«
La Beauté humaine
Auteur : Jean Vanier

La Beauté humaine
c'est de s'accepter enfin tel qu'on est.
Ne plus vivre dans les rêves ou les illusions,
dans la colère ou la tristesse,
ne plus rien avoir à prouver,
ne plus avoir besoin de fuir ;
avoir le droit d'être soi-même.

C'est alors qu'on se découvre aimés de Dieu,
précieux à ses yeux.

Peut-être n'est-on pas appelés
à faire de grandes choses de sa vie,
à briller comme un soleil,
mais on est appelés à aimer et à s'aimer.

Chacun où on en est,
comme on est,
avec ses fragilités, ses handicaps.
On est appelé à accueillir et aimer
et à communiquer ainsi la vie. »

Répondre

Partage - 30 juillet 2020 - 6:53

« Ma première réaction : mon étonnement de découvrir un texte de Jean Vanier dans les commentaires.

Texte admirable, oh oui ! Mais qui me laisse très songeuse ... Jean Vanier, (Paix à son âme) a réalisé une œuvre exceptionnelle. Le sujet de la méditation "la charité couvre une multitude de péchés" vient tellement bien à propos.
J'éprouve et je ne suis pas la seule - des difficultés à pardonner les tromperies de ce "saint vivant" et la justification de ses abus sexuels en persuadant ses victimes : "c'est Jésus qui t'aime à travers moi".

"Tout homme est menteur" (Ps. 115, 4) dans la mesure où l'on met en lui, plutôt qu'en Dieu notre confiance ! Cela nous a été rappelé douloureusement. »

Esperanza - 30 juillet 2020 - 17:58

« Esperanza ,

Sur ce site , grâce aux dominicains , nous évoluons tout un chacun , et
par des échanges , on découvre simplement des vérités , elles sont témoignages , lumière , ténèbres , mais elles sont authentiques .
Soyez prudents comme des serpents , et purs comme des colombes.
.
les psaumes, ils sont si vrai , un que j'aime c'est selon
la traduction , le 18? le 19;?
Le ciel raconte la gloire de Dieu et l'étendue révèle l'oeuvre de ses mains .
Le jour en instruit un autre jour , la nuit en donne connaissance à une autre
nuit .
Merci Esperanza ,tout le monde est unique par sa façon d'être , mais c'est
là que cela fait toute la différence , chaque jour en instruit un autre ...
Là je suis en train de m'intéresser à une mystique du nom de Maria Valtorta
que je ne connaissais pas ...à force d'entendre un tel qui m'en parle ...Je vais jeter un coup d'oeil .Puis deux si cela m'intéresse .





»

fred - 30 juillet 2020 - 21:07

« Moi aussi j'ai été surprise par la référence à Jean Vannier... je dois dire qu'au moment des révélations j'ai vomi et été malade, aussi bien dans mon corps que dans mon esprit...il m'a fallu quelques jours pour me reprendre et me dire, essaye de faire une différence entre la nature pécheresse, ici abominablement pécheresse et l'oeuvre qu'il a créé...mais je reconnais qu'il nous a aidé par ses écrits, dans notre vie avec Sélia, c'est d'ailleurs probablement à cause de cela que j'ai eu si mal dans mon corps, mais tout en "vomissant" ses actes, il m'a laissé une phrase merveilleuse de un de ses livres "quand je lave John, handicapé profond, je lave le corps du Christ" chaque week-end on y pensait quand on mettait notre Sélia dans le bain... Excusez-moi de faire ce commentaire ici sur ce site, mais je ne pouvais pas autrement, merci de votre compréhension, kat »

Kat - 30 juillet 2020 - 21:44

« "La charité couvre une multitude de péchés"
L'Église, par charité, a, en certaines circonstances, couvert une multitude de péchés, de certains, et d'autres en ont beaucoup souffert et en souffrent encore aujourd'hui.
Il y a de beaux gestes en prison comme ailleurs, mais il y a aussi tout le reste, en prison comme ailleurs...
Parfois, c'est parler quand tout vous porte à vous taire, qui est charité pour que vienne la paix, la paix de l'âme...
Le Christ, charité suprême, n'a parfois pas mâché ses mots... »

Répondre

Prisonnier - 30 juillet 2020 - 6:47

« Oui c'est très vrai. Etre charitable, ce n'est pas être complaisant.
"Vous êtes peu charitable"= avoir son franc parler, appeler un chat un chat;
Par exemple, pour Jean Vanier, passer charitablement sous silence les abus commis à titre de conseiller spirituel. Tout en reconnaissant les faits, refuser de salir sa mémoire, d'une part, parce que ça n'enlève rien à tout le bien qu'il a fait, et d'autre part, parce qu'il avait des circonstances atténuantes (imitation de son mentor le père Philippe).
Bien sûr, si un supérieur a connaissance de faits délictueux commis par quelqu'un dont il est responsable et qu'il ne fait rien, ça ne s'appelle plus de la charité, mais de la complicité. Il y a quand même des exceptions (confession d'un mourant...). Mais en règle générale, ce qui est charitable, c'est d'inciter le coupable à se dénoncer, pour sa paix de l'âme.
Cette expression "le manteau de la charité" vient, je crois, de l'épisode de l'ivresse de Noé. Ses fils le découvrent tout nu, deux d'entre eux se moquent de lui, mais le 3ème, en marchant à reculons, le recouvre charitablement de son manteau..
Finalement, être charitable, c'est refuser de hurler avec les loups, de profiter des faiblesses de quelqu'un pour lui tomber dessus. Le Christ a eu un parler vigoureux avec les pharisiens, mais il a pris des risques, il dénonçait leur hypocrisie. Par contre, il a refusé de juger la femme adultère (tout en la mettant en garde), et même ses accusateurs, renvoyés à leur conscience. »

antoinette IDF - 30 juillet 2020 - 16:33

« Ce matin, j'ai pris connaissance du texte et de votre méditation, frère Patrick-Dominique, rapidement, ayant un rendez-vous pour une séance de laser à un oeil. Pendant l'attente, j'ai griffonné quelques pensées qui me venaient à l'esprit. J'ai pensé aux actes des apôtres, à la première communauté, où on mettait tout en commun, qu'en les voyant, on disait : "Voyez comme ils s'aiment" ! Signe pour le monde !
Signe que le Seigneur était bien présent parmi eux, bien vivant. Et nous, aujourd'hui ? Peut-on dire la même chose en nous voyant vivre ?
"Ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés" nous dit Pierre.
Si nous aimons nos frères, si nous partageons notre pain avec celui qui a faim, notre manteau avec celui qui a froid... le Seigneur saura effacer nos fautes.
La charité, c'est cette grande cape où on s'abritait à plusieurs autour du feu de camp...
Et Péguy : "la charité, c'est ce grand feu de bois qui brûle dans la cheminée".
Merci frère Patrick-Dominique. Merci à tous.
Bonne soirée, union de prière toujours !
»

Répondre

Marie Jeanne - 29 juillet 2020 - 20:50

« On peut s'émerveiller en ouvrant les yeux et le coeur : en prison, dans la rue, en famille......Se libérer des a priori, des réticences, des idées toutes faites. S'émerveiller devant un acte héroïque et devant la répétition de tâches moins prestigieuses. Pour les croyants, s'émerveiller de la venue au monde de l'Enfant Dieu ; de l'acceptation totale par Marie et Joseph d'une naissance non programmée ; d'un amour et d'une miséricorde infinis acceptant ce que nous, sommes. »

Répondre

mahona - 29 juillet 2020 - 17:49

« Bien oui, c'est l'histoire du bon larron. On peut toujours se convertir, m^me à la dernière heure, par un acte de charité. Simplement, on peut déjà avoir perdu sans recours famille, emploi, patrie, et on ne peut parfois m^me plus sauver sa vie, mais on peut encore sauver son âme ("Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le Paradis". Pourtant le bon larron s'y est pris bien tard, il n'était plus temps de se racheter par une vie vertueuse. Mais la proximité de sa croix avec celle de Jésus lui a suffi pour lui inspirer un acte de charité : défendre Jésus contre son compagnon qui l'insultait.
"La charité rachète une multitude de péchés". C'est encore la femme de mauvaise vie qui sacrifie un parfum de grand prix pour le verser sur les pieds de Jésus ("ses nombreux péchés lui sont pardonnés"). Ou encore Zachée le voleur en col blanc, qui, ébloui par la venue de Jésus chez lui, en est retourné au point qu'il prend l'engagement public et immédiat de donner aux pauvres la moitié de sa fortune ("Aujourd'hui le salut est entré dans cette maison").
Finalement, ces trois là avaient un bon fonds. Ils vivaient certes dans le péché, mais ils n'avaient pas le coeur endurci, et le contact de l'amour inconditionnel a libéré en eux la faculté d'aimer, nonobstant leur condition.
Suivant leur état, cela s'est traduit de différentes manières, mais ils ont tous reçu en retour la paix de l'âme.
»

Répondre

antoinette IDF - 29 juillet 2020 - 15:29

« Merci Antoinette pour tes réflexions si justes et interpellant, kat »

Kat - 29 juillet 2020 - 21:41

« C'est vrai ce que vous dites.

Je pense qu'il y a toujours un bon fonds même chez ceux que l'on pense irrécupérables. Tout peut dépendre des personnes qu'ils auront rencontrées sur leur chemin. Peut-être suis-je trop optimiste ? »

Marilou - 30 juillet 2020 - 22:20

« Vous savez , vous êtes inspiré de Dieu pour trouver des commentaires si bien adaptés .
En plus d'écouter la méditation j'ai toujours la joie de lire les commentaires qui ajoutent toujours un plus au thème .
Merci à vous . Vous allez me manquer pendant la pause . »

Marjo - 30 juillet 2020 - 23:19

« Oui, la charité change le coeur ,il suffit de l'aimer .
Se taire ,quand tout vous porte a dire ,est la charité afin que la paix vienne !
Le Christ, charité suprême,conduit au ciel !

»

Répondre

nadine - 29 juillet 2020 - 8:21

« Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé.
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’
Le service de Jésus au service de la communion humaine , je me rappelle
Job , ce passage , arrête-toi un instant pour regarder les merveilles de Dieu.
Toute cette création est un don du Seigneur pour "tous.
Mais dans un corps , comme celui de Jésus , devenu Le Pain de Vie , il fallait
marcher dans le désert pour enfin trouver une patrie unique pour tous.
Jésus délie nos prisons , celle qui nous font peur d'accueillir vraiment cet hôte unique qu'est l'Esprit Saint .
Un service qui ouvre toutes les portes des cieux .
ps:Certains sans le savoir ont accueillis un ange .Nous avons en commun une référence sans pareille , c'est Marie ,il y a aussi Tobie qui dans son service en enterrant les morts , à reçu un ange , et tant d'autres , mais ce qui touche au milieu de tout ce parcours , c'est de trouver une patrie , dans l'accueil , qui ressource Dieu de ce don d'ouvrir les portes de tout les coeurs
dans un seul .Pain partager? Grande sont tes oeuvres Seigneur .
Merci fr Patrick - Dominique .La quête de l'amour , car le "fils de l'homme est venu chercher ce qui était malade , ceux qui étaient perdu . »

Répondre

fred - 29 juillet 2020 - 7:44

« oui, c'est bien vrai que l'amour de Dieu demeure. Ce qu'il faut c"est garder son coeur bienveillant et chasser le négatif< remercier Dizu ! »

juliette - 29 juillet 2020 - 9:44

« bravo, vous êtes fidèles et vous avez le mot juste, celui qui va drit à la foi, à l'âme et au coeur, merci
»

dominique - 29 juillet 2020 - 17:21

« C'est beau Fred ce que vous écrivez et cela me touche l'âme. Merci »

Marilou - 30 juillet 2020 - 21:39

-0:00